La Prospera Credit Union nous explique comment les petites entreprises profiteront de la Modernisation des paiements

Publié : le 27 octobre 2020

Les petites entreprises, qui représentent 98 % de toutes les entreprises, sont la colonne vertébrale de l’économie canadienne. C’est pour cette raison que nous avons cherché à savoir de quelle manière elles sont soutenues par l’écosystème des paiements et comment elles profiteront des nouvelles formes de paiements. Pour ce faire, nous nous sommes entretenus avec Vikram Behla, responsable des petites entreprises à la Prospera Credit Union, une coopérative de crédit qui sert ce segment d’entreprises dans une zone allant de Vancouver à la vallée de l’Okanagan en passant par les basses‑terres continentales.

Tout d’abord, pouvez-vous nous dire comment la Prospera Credit Union vient en aide aux petites entreprises?

Notre priorité numéro un, c’est le bien-être financier des familles et des entreprises que nous servons. En tant que sixième coopérative de crédit au Canada, nous sommes résolus à investir dans notre collectivité en employant des gens d’ici et en coopérant avec des organismes de charité de la région.

Nous soutenons principalement les petites entreprises en leur proposant des solutions de gestion de trésorerie. Nous leur fournissons également des services-conseils et des solutions de financement visant à favoriser leur croissance à long terme et à optimiser leur potentiel et leur efficacité.

Comment la Prospera Credit Union a-t-elle accompagné ses membres durant la COVID‑19?

Au début de la COVID-19, nous avons mis en place un programme de report de paiements pour nos prêts. L’élaboration et la mise en œuvre de ce programme, conçu dans l’intérêt de nos membres, ont exigé la collaboration de plusieurs de nos services. Nous avons également travaillé avec Central 1 afin de nous préparer à recevoir des demandes au titre du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC). Il s’agit d’un prêt d’urgence garanti par l’État proposé aux entreprises et organismes sans but lucratif admissibles touchés par la COVID-19 pour les aider à assumer leurs dépenses opérationnelles non reportables. Nous ne faisons pas que tendre le formulaire à nos membres; nous les guidons tout au long du processus, au besoin.

Nous continuons aussi d’offrir des services et solutions de paiements numériques. Il y a entre autres les transferts automatisés de fonds qui aident nos membres à gérer les paiements à leurs fournisseurs; les virements électroniques presque en temps réel qui peuvent être envoyés ou reçus par téléphone; les services de facturation et de paie en libre-service qui permet un contrôle renforcé des paiements; et la possibilité d’accepter les paiements de clients asiatiques via Alipay ou WeChat.

Pendant que nos membres s’adaptaient au nouveau contexte commercial, nous avons continué d’être une ressource fiable pour les différents programmes gouvernementaux (Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial, Subvention salariale d’urgence du Canada, etc.).

Les temps sont durs pour beaucoup de nos membres, mais nous serons toujours là pour les aider.

Quelles sont les difficultés que rencontrent vos membres en matière de paiements? 

Avant la pandémie, beaucoup des petites entreprises que nous servons recouraient à l’argent comptant ou aux cartes de crédit. Mais depuis, elles envisagent plus sérieusement la vente en ligne et demandent plus d’options de paiements pour elles-mêmes et pour leurs clients. Par ailleurs, les limites de virement de fonds restent un obstacle pour beaucoup de nos membres qui ont fait le saut en ligne. La facilité d’utilisation et la rapidité d’exécution sont assurément une priorité absolue pour les petites entreprises.

La pandémie ayant accéléré le passage aux paiements numériques, comment la Prospera Credit Union fera-t-elle pour garantir que ses membres bénéficient des innovations comme le paiement en temps réel et la norme de messagerie ISO 20022?

Plus nos membres reçoivent leurs fonds rapidement, mieux c’est. Ne vous méprenez pas : avec le temps, de nombreux progrès ont été faits dans cette voie. L’imagerie des chèques de Central 1, par exemple, a permis à nos membres de gérer leurs dépôts de chèques avec plus d’autonomie et de flexibilité, donc de garnir leurs comptes plus rapidement.

Tout ce qui pourra leur permettre d’avoir leurs fonds plus rapidement ou plus facilement, que ce soit par un paiement sécurisé d’un compte à un autre ou par d’autres moyens, les aidera à bien gérer leur trésorerie. En ajoutant à cela une plus grande quantité d’informations liées aux paiements entrants et sortants, on réduira le temps que ces petites entreprises passent à rapprocher leurs transactions et à faire leur comptabilité.

Central 1 travaille avec Paiements Canada et des coopératives de crédit partout au pays pour veiller à ce que le système de coopérative de crédit demeure à l’avant-garde des paiements numériques au Canada. Dans quelle mesure la collaboration avec Central 1 vous permet-elle, grâce à sa plateforme numérique de services bancaires et de paiements, de faciliter le passage de vos clients à des paiements plus rapides, plus sûrs et plus riches en données?

Pour rester concurrentiels dans le marché des services financiers, nous devons proposer à nos clients les dernières innovations en matière de services bancaires et de paiements numériques. C’est dans cette optique que la collaboration avec Central 1 est fondamentale. Actuellement, nous regardons Forge, la plateforme de services bancaires de Central 1, et nous nous demandons comment imbriquer les avantages des Virements Interac MD dans nos principales expériences. Nos membres pourront ainsi ouvrir de nouveaux comptes, payer leurs employés, acquitter leur impôt et gérer leurs factures à un seul endroit, sans jamais avoir à se déplacer en succursale. Notre collaboration soutenue avec Central 1 dans le cadre de nos démarches visant à faire prendre le virage numérique à notre offre de services bancaires et de paiements s’est révélée essentielle à la réalisation de nos activités et à la satisfaction de nos membres. C’est aussi ce qui nous aide à devenir la coopérative de crédit préférée des entreprises britanno-colombiennes.