Dougal Middleton, de la Banque Scotia, parle de concrétiser la modernisation des systèmes de paiement au Canada

Publié : le 8 octobre 2019

Paiements Canada s’est entretenue avec Dougal Middleton, vice-président, Modernisation des paiements et responsable, Paiements des entreprises à la Banque Scotia, afin de discuter du travail que son équipe et lui accomplissent pour faire progresser la modernisation des paiements au Canada.

À quels volets de la modernisation des paiements participez-vous?

Dans le cadre du programme, je suis responsable de l’établissement des priorités et du soutien à la prise de décisions en ce qui concerne les entreprises. En étroite collaboration avec nos partenaires d’affaires, je supervise l’établissement des priorités de la feuille de route de la modernisation et m’assure qu’elles sont respectées au sein de notre écosystème agile.

Aussi, je dirige l’équipe des relations avec l’industrie, qui représente la Banque à différents forums externes et qui travaille avec Paiements Canada pour fournir une orientation stratégique dans l’ensemble du programme.

La modernisation se déroule à plusieurs niveaux. Pouvez-vous nous expliquer comment la Banque Scotia aborde cette initiative?

À la Banque Scotia, nous accordons une importance capitale à nos méthodes pour la mise en œuvre du programme. En effet, nous combinons nos activités et la technologie partout dans l’entreprise pour nous aider à mettre au point de meilleures plateformes, et ainsi nous permettre de traduire plus rapidement nos stratégies en résultats concrets.

Puisque la Banque est une organisation agile, nous mettons en œuvre le programme en livrant un ensemble d’éléments réutilisables. De cette manière, nous sommes en mesure de rester flexibles pendant que la modernisation des paiements prend forme dans l’ensemble de l’industrie.

De plus, en raison de notre présence dans le monde, nous profitons d’un point de vue international sur le programme. Par exemple, nous pouvons étudier les systèmes de paiements en temps réel déjà en place dans les pays où nous sommes établis, comme le Mexique et Colombia. Et à l’inverse, nous analysons les investissements que nous faisons ici dans l’infrastructure des paiements des entreprises et essayons de leur donner une nouvelle vie ailleurs.

Parmi les retombées futures de la modernisation des paiements, lesquelles vous rendent le plus optimiste?

Tout d’abord, un changement comme celui qui s’opère présentement ici, au Canada, on ne voit ça qu’une fois dans sa vie.

Je suis surtout impatient de voir à quel point l’arrivée de paiements plus rapides et riches en données facilitera le commerce et permettra aux entreprises de toutes tailles qui font affaire avec nous de disposer de processus d’affaires plus efficaces.

Avec l’introduction d’un système de paiements en temps réel riches en données et plus transparents, les occasions d’innover se multiplieront dans le monde des affaires. Au Canada, les consommateurs profitent depuis plusieurs années déjà des avantages des virements électroniques Interac. Toutefois, le secteur des paiements commerciaux est à un tournant : l’amélioration du traitement des données pourrait engendrer des gains d’efficacité que les services de paiements traditionnels ne permettent tout simplement pas.

L’avenir des paiements approche à grands pas, et l’augmentation de la vitesse des paiements, appliquée dans une multitude de situations, devrait favoriser la croissance de l’économie.