Blogue de la mod : Repérer et atténuer les risques pour assurer la résilience

Peter Dodic, Chef de gestions des risques, Paiements Canada

La dernière fois que nous nous sommes entretenus avec Peter Dodic, dirigeant principal de la gestion des risques de Paiements Canada, c’était pour parler du rôle fondamental de l’atténuation des risques dans notre organisation. Au cœur de la discussion se trouvait le thème de la résilience – de nos processus, de nos systèmes et de tout l’écosystème – une notion qui, aujourd’hui plus que jamais, prend toute son importance. À preuve, malgré la situation qui ne cesse d’évoluer en raison de la pandémie de COVID-19, les systèmes de paiements du Canada demeurent résilients et continuent de fonctionner parfaitement. Pour creuser la question, nous avons de nouveau discuté avec Peter.

Comment Paiements Canada s’assure-t-elle que les systèmes de paiements du pays fonctionnent normalement en cette ère inédite de pandémie?

Pour veiller au bon fonctionnement de nos systèmes en période de crise, nous devons prendre les devants, et non nous contenter de réagir. Dans l’ensemble de l’organisation, cela se traduit par la réalisation en continu de plans, de tests et d’investissements technologiques. Nos solides capacités de gouvernance, de surveillance et de production de rapports nous permettent de toujours avoir l’heure juste sur nos activités et nos employés, et notre culture de transparence, d’honnêteté et de confiance nous aide à communiquer, à recueillir différents avis et à trouver rapidement la bonne solution.

Comme de nombreuses organisations, Paiements Canada applique des pratiques rigoureuses pour le maintien de ses activités et est bien préparée pour s’adapter et réagir en continu selon l’évolution des conditions. Prenons la crise de la COVID-19. Bien que nous disposions déjà de plans d’urgence à plusieurs niveaux, nos équipes cherchent toujours des moyens de renforcer notre résilience, poursuivant la planification et les tests afin de tenir compte d’aspects uniques au présent contexte. Ainsi, nous pouvons être flexibles, tout en accordant la plus haute priorité à la santé et au bien-être de nos employés ainsi qu’au fonctionnement de nos systèmes.

Au-delà de la pandémie actuelle, un volet essentiel de la modernisation des paiements consiste à intégrer la résilience dans les nouveaux systèmes et les processus connexes. À cet effet, nous explorons et concrétisons des idées pour améliorer notre programme de continuité des activités, notre approche de reprise après sinistre et l’intégration des fournisseurs, le but étant d’accroître la résilience de nos systèmes actuels et futurs et d’être prêts à faire face aux risques potentiels.

Comment Paiements Canada s’y prend-elle pour repérer et atténuer les risques, qu’ils soient connus ou encore inconnus?

Depuis toujours, notre approche de repérage des risques comporte plusieurs volets, mais repose d’abord sur une solide culture de gestion des risques à l’interne. Nous organisons régulièrement des formations et des événements de mobilisation pour informer et outiller les employés, afin que tous abordent ouvertement la question des risques potentiels. Nous croyons que chacun, quelle que soit sa tâche, joue un rôle crucial dans la gestion des risques et la protection des systèmes de paiements du Canada.

De plus, mon équipe collabore avec l’écosystème des paiements pour s’enquérir des occasions et des menaces. À cet effet, elle travaille entre autres avec plusieurs groupes externes – membres, organismes de réglementation et intervenants – pour s’assurer d’avoir repéré les risques qui pourraient toucher non seulement Paiements Canada, mais aussi l’ensemble du secteur et de l’écosystème des paiements. Nous accordons aussi une importance centrale aux recherches sur les tendances en matière de risques produites par d’autres intervenants, et collaborons étroitement avec les spécialistes des risques et du maintien des activités, les nôtres comme ceux de tout le secteur. 

En ce qui a trait à l’atténuation des risques, de nombreux plans et solutions, visant nos technologies, nos processus et nos employés, sont pris en compte. Pour les gestionnaires de risques, le but est de réduire les risques inhérents à un niveau tolérable. Dans le contexte de la COVID 19, il s’agit avant tout de veiller à la résilience de la technologie et à faire de la planification d’effectifs. Régulièrement, nous planifions et mettons à l’essai des scénarios de crise, une démarche essentielle pour nous. Nous avons d’ailleurs actualisé et mis à l’essai notre plan de gestion de crise à la fin de l’année dernière pour nous assurer que nos employés le comprennent bien et connaissent leur rôle et leurs responsabilités générales à son égard. Le but de toute cette activité : suivre de près les risques émergents qui nous touchent, et évaluer en quoi ils peuvent nous nuire, ce qui nous permet de nous préparer et d’assurer la sécurité et la résilience des systèmes de paiements du Canada.