Mod Blogue : L’avenir s’annonce radieux pour les paiements mobiles

Daniel Kornitzer, chef du développement des affaires, Paysafe Group

La pénétration croissante des appareils mobiles, tout comme la propension grandissante des consommateurs à faire des paiements mobiles avec leur téléphone intelligent et leur tablette, continue de changer les habitudes de consommation partout sur la planète.

En 2018, nous avons interrogé des consommateurs du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de l’Autriche pour mesurer l’ampleur de cette tendance. Les résultats montrent clairement que les nouvelles technologies, l’évolution des habitudes des consommateurs et l’adoption de nouveaux règlements redéfinissent le rôle des appareils mobiles dans les paiements avec ou sans présence de carte.

Neuf pour cent des consommateurs ont affirmé avoir fait un achat en personne avec un portefeuille mobile au cours du mois précédent. De plus, une proportion égale d’entre eux ont fait un paiement au moyen d’une application contre un bien ou un service reçu en personne.

Le recours à ces modes de paiement ne faiblit pas. Voici trois facteurs qui assureront la place des paiements mobiles à l’avant-garde de l’innovation en matière de paiements dans un avenir rapproché :

Le rôle de la biométrie dans l’authentification des paiements

Le commerce mobile, même par l’entremise d’une application ou d’une page Web optimisée pour les appareils mobiles, est souvent peu convivial et offre une expérience qui laisse à désirer en raison du manque de processus natifs d’authentification des paiements. L’arrivée de technologies d’authentification biométrique, comme la reconnaissance faciale ou des empreintes digitales, représente cependant une avancée majeure dans ce domaine. Ces dispositifs seront d’ailleurs une composante cruciale du nouveau processus 3-D Secure 2.0 de VISA et de Mastercard, lequel se fondera sur l’authentification des paramètres biométriques des utilisateurs.

Les paiements sans contact ont le vent dans les voiles

La majorité des transactions sans contact se font au moyen d’une carte de crédit et de débit. Cela dit, les consommateurs utilisant un portefeuille mobile trouvent cette technologie avantageuse, ce qui laisse croire que son adoption ira en grandissant. Le portefeuille mobile est plus pratique que l’argent comptant selon l’écrasante majorité (84 %) de ses utilisateurs, et plus pratique que les cartes sans contact pour plus des trois quarts d’entre eux (77 %).

Nous prévoyons une hausse marquée du nombre d’utilisateurs de portefeuille mobile à mesure que le grand public reconnaîtra ses avantages. De plus, 85 % des utilisateurs de portefeuille mobile ont déclaré qu’ils y recourront probablement plus fréquemment pour faire leurs paiements d’ici 2020.

Si l’adoption des technologies de paiement sans contact est généralement beaucoup plus faible en Amérique du Nord que sur d’autres marchés, comme le Royaume-Uni, la pénétration de la technologie de portefeuille mobile est comparable de part et d’autre : quatre Canadiens sur dix (42%) et plus de la moitié des Américains (54%) l’ont employée pour faire un paiement, contre 56 % des Britanniques.

Le plus grand moteur de l’adoption du portefeuille mobile en magasin, en 2019 et au-delà, sera probablement la manière dont les entreprises embrassent cette nouvelle technologie.

Nous avons demandé à des PME nord-américaines quelles étaient leurs priorités pour améliorer l’expérience des clients à la caisse. Elles ont répondu en premier lieu l’acceptation d’un plus grand nombre de méthodes de paiement et l’accélération du processus de paiement. Le nombre d’entreprises canadiennes ou américaines où l’on peut payer avec un portefeuille mobile devrait plus que doubler d’ici l’année prochaine, pour passer de 29 % à 62 %.

L’intérêt des consommateurs pour les paiements poste à poste

Parallèlement à l’adoption des technologies sans contact qui facilitent les paiements dans les commerces, les consommateurs veulent maintenant une solution de rechange pratique et sécuritaire à l’argent comptant pour faire un paiement à leurs proches ou à d’autres personnes.

C’est pourquoi la demande pour les paiements poste à poste au moyen d’applications numériques ne cesse de croître depuis plusieurs années, particulièrement aux États-Unis, en témoigne la croissance de plus de 20 % d’un trimestre à l’autre qu’enregistrent plusieurs fournisseurs de premier plan dans le secteur. Selon une étude d’eMarketer, on estime que 63,5 millions d’Américains (soit 32 % des utilisateurs de téléphone intelligent) ont fait un paiement avec une application poste à poste en 2017. Ce nombre est passé à 82,5 millions en 2018.

D’après certains spécialistes, la valeur totale des paiements poste à poste a augmenté de 37 % en 2018, pour atteindre 167 milliards de dollars – un chiffre qui pourrait dépasser 300 milliards de dollars en 2021.

 

L’auteur

Daniel Kornitzer, chef du développement des affaires, Paysafe Group

Chef du développement des affaires à Paysafe, Daniel Kornitzer est responsable de l’établissement de partenariats stratégiques visant à répondre aux besoins des clients et à générer des revenus. Fort de plus de 20 années d’expérience dans la gestion des technologies, M. Kornitzer est titulaire d’un baccalauréat en génie électrique de Polytechnique Montréal, d’une maîtrise en génie de l’Université McGill et d’un diplôme en génie des réseaux de l’Université de Toronto.